Le chef de Projet Montréal et aspirant maire, Richard Bergeron, a dévoilé ce matin un ambitieux plan de redéveloppement immobilier dans le Sud-Ouest: le Quartier Bonaventure.

Situé en bordure du Bassin Peel, ce futur secteur résidentiel permettrait d’accueillir 7 000 ménages en ressuscitant le Goose Village (Village-aux-Oies), rasé de la trame montréalaise dans les années ’60 avec la construction de l’autoroute Bonaventure. Ironiquement, la proposition ci-présente suggère avant tout le démantèlement de cette autoroute (qui pourrait avoir complétement disparu du portrait à l’été 2016) pour reconstruire un quartier avec des boulevards urbains.

.

Google Map

.

Le but premier du projet: retenir les familles dans la métropole. Des familles qui ont tendance à migrer vers la banlieue ces dernières années ne dénichant pas sur l’île des propositions abordables et adaptées à leur mode de vie. Projet Montréal propose donc la construction de plex en rangée sur trois étages, similaires à ceux que l’on retrouve dans les quartiers populaires du Plateau Mont-Royal ou du Vieux-Rosemont. Ces plex constitueraient le cœur du futur quartier, ceinturé par des bâtiments de 8 étages et de 3 tours à condos près du Bassin Peel.

Important de mentionner que la politique d’inclusion de la Ville de Montréal serait réévaluée à la hausse, exigeant que 20% de logements sociaux et 20% de logements abordables soient bâtis sur le site.

Quant aux services de proximité, le concept prévoit l’aménagement d’espaces commerciaux au rez-de-chaussée des immeubles d’habitation longeant les grands boulevards urbains. Une école pourrait également y voir le jour.

La facture? 300M$ en fonds publics pour l’aménagement du site et l’apparition d’un tramway reliant ce quartier Bonaventure au cœur de la ville, ainsi que 2,5G$ en investissements privés pour la majeure partie du développement immobilier.

Projet Montréal estime que leur idée pourrait aider à renflouer les coffres municipaux d’environ 19M$ annuellement en revenus fonciers.

Les questions maintenant

– La plupart des terrains du défunt Goose Village appartiennent actuellement à la Société immobilière du Canada (SIC) qui, selon Projet Montréal, a démontré un « intérêt » face à la proposition. Par contre, aucune lettre d’appui de la SIC pour le moment. Rien de concret, donc. De plus, la personne rencontrée, Cameron Charlebois, ne travaille plus à la SIC. Les autres membres de la Société manifestent-ils autant d’intérêt pour le concept?

– La transformation de l’autoroute Bonaventure en boulevards urbains et l’apparition d’un tramway dans le secteur assureront-ils une circulation fluide, autant pour les automobilistes que pour les cyclistes et piétons? En d’autres mots, la disparition de Bonaventure pourra-t-elle être réellement absorbée avec ces nouvelles idées? Aucune simulation de circulation n’a été effectuée jusqu’à maintenant.

– Parlant de circulation, quel type de qualité de vie sera-t-on en mesure d’offrir aux résidants qui logeront dans les futurs édifices construits en bordure des boulevards urbains ? Considérant l’importante quantité de voitures qui transiteront par le quartier, il faudrait réfléchir davantage à la pollution sonore et la réduction de la qualité de l’air dans le secteur. Peut-être un boulevard urbain souterrain à l’ouest du site ?

Somme toute, une belle initiative qui mérite d’être réfléchie, mais surtout raffinée.

Capture d’écran 2013-06-11 à 14.18.45.

Plateau

Depuis maintenant plus de deux ans, l’arrondissement du Plateau-Mont-Royal obtient une couverture médiatique imposante. Hausse des tarifs de parcomètres, baisses significatives de revenus pour certains commerçants, nouvelle orientation pour la circulation automobile… La frustration de certains acteurs économiques du secteur se fait régulièrement entendre.

Mais pourquoi autant de frustration? Le Plateau est-il véritablement en train de mourir? Mon entrevue avec Luc Ferrandez, maire de l’arrondissement (réalisée sur les ondes de CIBL):

.

.

Le chef de Projet Montréal, Richard Bergeron, a dévoilé aujourd’hui Entrée maritime, un vaste projet de redéveloppement urbain qui permettrait aux Montréalais de reconnecter avec leur fleuve Saint-Laurent.

Situé à l’est du pont Jacques-Cartier, ce nouveau développement propose l’implantation de 5 600 logements destinés notamment aux jeunes familles pour contrer leur exode vers les banlieues. Le quartier s’articulerait également autour de larges espaces verts, de places publiques et d’un boardwalk de 4 km de long qui relierait le Vieux-Port de Montréal au quartier Hochelaga-Maisonneuve.

Côté mobilité, le secteur serait traversé par une ligne de tramway comportant rien de moins qu’une quinzaine de stations. Cette ligne relierait le secteur de Pointe-aux-Trembles au centre-ville. De plus, Projet Montréal dit s’inspirer de Singapour et de Rio de Janeiro en proposant l’adoption d’un téléphérique reliant la Rive-Sud à la métropole. Estimé à 25M$, ce dernier permettrait de faire traverser plus de 3000 passagers par direction par heure, soit l’équivalent de la capacité d’une voie d’autoroute.

Entrée maritime est évalué à 6,5 G$ et serait réalisable en 20 ans selon Richard Bergeron.

.

COMPLÉMENT | Pour consulter le plan complet, cliquez ici.

.