Capture d’écran 2013-03-22 à 11.54.57

Les plus anciens résidants de Rosemont peinent à reconnaître leur rue Masson depuis quelques années: apparition de nouveaux bars et restaurants, nouvelle SAQ, réfection de plusieurs façades de bâtiments, nouveaux condos… L’artère commerciale est en pleine renaissance à l’ouest du boulevard Saint-Michel.

À son extrémité est par contre, c’est une toute autre histoire : terrains vacants, trottoirs usés, mobilier urbain désuet, manque de verdure. Disons simplement que le design urbain affiche diverses lacunes depuis un certain temps, mais ce dossier pourrait évoluer très prochainement.

Le Journal de Rosemont nous apprend cette semaine que le maire de l’arrondissement, François Croteau, envisage actuellement la solution suivante: assurer, voire exiger, la présence d’une trame commerciale continue entre les boulevards St-Michel et Pie-IX. Les promoteurs immobiliers souhaitant investir dans ce secteur devront ainsi prévoir des locaux commerciaux au premier étage de leur projet pour encourager le redéveloppement de cette portion de la rue Masson. Une idée saluée par la Société de développement commercial (SDC) Promenade Masson.

Pour plus de détails: Masson Est, le « Bronx » de Rosemont

.

Alors que les États-Unis tentent toujours de se remettre de la récente crise économique, le commerce au détail a largement souffert ces dernières années en sol américain. Même les géants de ce secteur, comme Walmart, ont été contraints de réduire leurs effectifs et de mettre la clé aux portes des magasins les moins rentables. De nombreux bâtiments de cette chaîne américaine, ayant en moyenne une superficie de plus de 2 terrains de football, ont ainsi été abandonnés, devenant rapidement des cibles de choix pour les vandales.

C’est notamment ce qui est arrivé dans la ville de McAllen au Texas. Les autorités municipales ont cependant pris rapidement la situation en main et ont mandaté la firme d’architectes Meyer, Scherer & Rockcastle pour dénicher une deuxième vie à leur magasin Walmart désaffecté. Résultat? McAllen possède maintenant l’une des plus grandes bibliothèques publiques des États-Unis! Sur un seul plancher, vous y retrouvez plus d’une dizaine de locaux informatiques, 16 salles de réunion, 14 espaces pour étudier ou lire, un auditorium, une galerie d’art, un magasin de livres usagés et un café. Le concept a grandement séduit les maires de diverses villes américaines qui envisagent sérieusement des projets similaires pour ressusciter leurs bâtiments fantômes.

À quoi ressemble cette bibliothèque? La voici…

.

.

À noter que cette bibliothèque vient tout juste de remporter le International Interior Design Association’s 2012 Library Interior Design Competition.

Crédits photo: Meyer, Scherer & Rockcastle