Gtelaviv_01

.

L’été dernier, je vous partageais sur ce blogue ma jalousie pour les employés de Google à Londres, qui ont la chance d’œuvrer depuis quelques mois dans un environnement de travail drôlement stimulant.

Cette jalousie se transpose maintenant sur les employés des bureaux de Tel Aviv en Israël, qui ont accès depuis peu à de superbes bureaux dessinés par la firme de design Camenzind Evolution.

Les différents décors ont été inspirés de paysages que l’on retrouve aux quatre coins du pays, autant en ville qu’à la campagne.

. 

.

À VOIR ÉGALEMENT | Quelques photos des bureaux de Montréal: http://bit.ly/FRHoYO

Banner_1024 Architecture

Ahhh la magie de Noël! Je ne peux nier que mon cœur d’enfant refait surface à chaque année avec l’illumination du campus de l’Université McGill, ou encore, l’apparition du gigantesque sapin de Noël à New York. De vieilles traditions qui ne se démodent pas. Rien n’empêche par contre de réinventer certains grands classiques du temps des Fêtes, non !?

C’est ce que nous propose cette année la firme française 1024 Architecture avec le ABIES-Electronicus. Devenu le noyau central d’une place publique en Belgique, le projet consiste  en une réinterprétation contemporaine et ludique du traditionnel sapin de Noël.

Le jour, les passants peuvent contempler une sculpture architecturale de 25 mètres de haut dont le tronc mène à un belvédère, offrant ainsi une superbe vue panoramique du secteur. Le soir, le « sapin » se transforme en une oeuvre d’art lumineuse et sonore qui se met en mouvement au début de chaque heure, à l’image d’un carillon ou d’une horloge astronomique.

Impressionnant!

Voyez le résultat par vous-même:

Située à deux pas du métro Rosemont, la future bibliothèque Marc-Favreau sera aménagée sur le site des anciens ateliers municipaux de l’arrondissement. Cette dernière s’intégrera à un bâtiment déjà existant sur le site, auquel on amalgamera une construction entièrement neuve.

Troisième bibliothèque de Rosemont-La Petite-Patrie, cet espace culturel s’ajoutera à un vaste plan de revitalisation de ce secteur qui comprend notamment plusieurs nouveaux projets d’habitation.

Voici donc un avant-goût de ce que vous pourrez visiter à l’automne 2013:

Pour consulter le site web de la firme d’architecture chapeautant ce projet | www.hanganu.com

.

Une bibliothèque publique à couper le souffle a été inaugurée il y a quelques jours au Pays-Bas. Son nom : La Book Mountain Library.

De l’extérieur, le bâtiment attire l’œil, mais sans plus. La firme MVRDV s’est inspirée du passé rural du site en concevant une version contemporaine des traditionnelles fermes hollandaises qui occupaient l’endroit il y a plusieurs décennies. Ce concept a laissé place à une bibliothèque, au toit de forme pyramidale, composée d’une ossature de verre laissant pénétrer la lumière naturelle tout au long de la journée.

Mais cette banalité structurale est loin de se refléter à l’intérieur de la bibliothèque. Une fois qu’on y franchit les portes, le projet prend carrément une autre dimension avec une spirale de livres géante qui s’élève sur plus de 4 niveaux. Presque qu’un demi-kilomètre de bouquins étalés les uns à côté des autres. Au sommet, les visiteurs ont l’opportunité de lire confortablement leurs trouvailles en ayant une superbe vue panoramique sur le quartier.

En plus des livres, la Book Mountain Library contient un petit auditorium, un centre éducationnel, des salles de réunions, des bureaux et un club d’échec.

Et petit détail anodin qui m’a fait bien sourire en lisant sur ce projet. La structure de verre est peut-être bien appréciée pour maximiser la lumière naturelle, mais la vie des livres exposés directement au soleil sera écourtée de 4 ans. Un sacrifice qui en vaut la chandelle, j’imagine.

.

Depuis maintenant plus d’une décennie, Google inspire non seulement diverses entreprises liées au développement de l’univers virtuel, mais stimule également de nombreuses firmes architecturales partout sur la planète. C’est le cas de Penson qui a récemment eu l’honneur de dessiner les nouveaux bureaux de l’entreprise californienne à Londres.

Étendant ses tentacules dans plus de 70 villes sur la planète, notamment à Montréal, Google n’a que deux règles au moment d’ouvrir un nouveau bureau: le design des locaux doit absolument refléter la créativité, voire l’avant-gardisme, de l’entreprise et chaque décor doit être unique en son genre. C’est pourquoi les architectes engagés par Google doivent indéniablement repousser les limites de leur créativité pour impressionner leur client. Les seules caractéristiques similaires retrouvées dans la plupart des adresses de l’entreprise sont la présence accrue de couleurs vives, des peintures murales reflétant la culture locale et des salles de divertissement accessibles en tout temps.

Les nouveaux locaux de Google à Londres ne font pas exception à ces règles. Prenant place au 8e étage d’un édifice situé au cœur du Covent Garden district, l’espace affiche un modernisme désarmant qui semble tout droit sorti d’un décor de film de science-fiction.

Suivez le guide !

On sent une grande fierté britannique dès son entrée dans le lobby principal avec une série de drapeaux imprimés directement sur le mur. Des sofas aux formes et aux motifs variés ont également été dispersés dans la plupart des espaces, évoquant davantage un lounge d’hôtel plutôt qu’un simple bureau éclairé au néon blanc.

Chaque pièce présente un décor très coloré avec diverses textures murales. Les architectes souhaitaient démontrer que la motivation des employés passe non seulement par de bonnes relations de travail, mais également par des lieux conviviaux et stimulants.

Que ce soit pour un contexte plus formel ou plus décontracté, les salles de réunion ont été conçues pour maximiser le confort des occupants et pour favoriser le travail d’équipe ainsi que les réunions impromptues.

Les employés ont également accès à un gymnase, un studio de danse et même un jardin extérieur où ils peuvent cultiver leurs propres légumes, tout en ayant une incroyable vue sur Londres. Un espace idéal pour tenir un 5à7.

Finalement, les architectes ont favorisé l’utilisation de matériaux et de meubles recyclés pour décorer l‘environnement de travail.

Dire qu’il y a à peine quelques années, Google se résumait à une chambre de résidence universitaire et à un garage.

.

VISUEL | Pour voir quelques photos du bureau de Montréal, cliquez ici

.

 Crédits photo: PENSON / Rex Features