DSC_0710

.

Pour certaines personnes aux porte-monnaie bien garnis, l’architecture évoque luxure et prospérité; Pour d’autres, comme Architectes de l’urgence et de la coopération, l’architecture représente plutôt une question de survie.

Depuis 2007, le volet québécois de l’organisation non-gouvernementale organise et coordonner des missions humanitaires suite à des catastrophes naturelles, ainsi que mettre sur pied des programmes de formation spécialisée en architecture auprès de populations vulnérables.

« Le volet éducation occupe d’ailleurs une place centrale dans la philosophie du regroupement. On ne se contente pas uniquement de régler les problèmes urgents; on s’assure surtout de laisser un héritage durable aux communautés en détresse en formant davantage (et surtout mieux) les architectes et les ingénieurs locaux. »

Cliquez ici pour lire mon entrevue avec Chantal Giard, directrice générale du volet québécois de l’organisme Architectes de l’urgence et de la coopération, qui œuvre notamment auprès des Haïtiens et des Premières Nations.