Un lifting numérique pour la Plaza St-Hubert?

2 commentaires
C1_Design urbain, C3_Multimédia

Le dilemme perdure depuis maintenant plus de 20 ans : doit-on démanteler ou revamper les marquises de la Plaza Saint-Hubert?

Le débat est une fois de plus relancé cette année par la Société de développement commercial (SDC) de l’artère qui souhaite obtenir l’avis de ses commerçants et de ses clients sur la question. Pour ce faire, une étude de 40 000$, financée par la Ville de Montréal et l’arrondissement de Rosemont-La Petite-Patrie, sera entreprise prochainement par Convercité, une agence se spécialisant dans la valorisation urbaine.

Installées en 1984, les marquises de la Plaza St-Hubert ont contribué à bâtir la réputation de ce secteur commercial qui accueille aujourd’hui plus de 400 commerces, magasins et pourvoyeurs de services. Ces structures ont été conçues pour protéger les piétons des intempéries et se déploient sur 1,2 kilomètre. Mais après plus de 28 ans d’existence, ces marquises ont perdu leur lustre d’antan et diminuent significativement l’attrait du secteur. Sans oublier que les pigeons en ont également fait leur domicile ce qui engendre des problèmes de propreté et d’hygiène sur la rue.

Après avoir sondé quelques commerçants et clients de la Plaza, on constate rapidement que les opinions divergent sur l’intérêt de les conserver ou non. Certains affirment que ces structures sont plutôt kitsch et banalisent inutilement l’artère commerciale ; d’autres, au contraire, apprécient cette signature distincte et considèrent que ces marquises s’insèrent dans le patrimoine architectural du quartier. Pour ma part, je pense effectivement qu’elles possèdent une certaine valeur historique dans le paysage urbain, mais les revamper en les verdissant serait certainement gagnant. Pourquoi ne pas y ajouter un toit végétal?

Chose certaine, si la SDC décide finalement d’offrir un lifting à ses marquises, ne serait-ce pas le bon moment pour repenser totalement l’expérience offerte par la Plaza St-Hubert?

Le Fremont Street Experience

Contrairement à Montréal, Las Vegas n’aurait pu se contenter d’ériger qu’une simple marquise sur l’une de ses principales artères commerciales. Reconnue comme la ville du divertissement et des excès, les autorités municipales ont plutôt ajouté un côté ludique à leur projet en l’utilisant comme écran pour des spectacles multimédia. Composée de 12 millions de lampes LED et de 220 haut-parleurs, la structure s’étend sur près d’un demi-kilomètre et constitue une véritable attraction touristique depuis le début des années 90. Plus de 3 visiteurs sur 5 séjournant à Las Vegas font le détour pour l’admirer, ce qui génère des retombées économiques considérables pour les commerçants et les casinos du secteur.

La SDC de la Plaza St-Hubert n’a certainement pas dans ses coffres les 70M$ qui ont été investis dans ce projet américain, mais le concept de base reste tout de même fort inspirant. Imaginez célébrer le nouvel an sur la rue St-Hubert entouré de milliers de personnes sous une telle marquise interactive. Un succès assuré.

Publicités

2 thoughts on “Un lifting numérique pour la Plaza St-Hubert?”

  1. Une chose est certaine, la rue Saint-Hubert peut encore avoir son utilité dans le paysage urbain de Montréal. Actuellement elle est peut-être boudée du commerce « chic » au profit des boutiques du centre-ville. Lui donner un coup de jeune aurait certainement pour effet d’attirer de nouvelles boutiques, autres que des dolloramas, et ainsi lui redonner ses lettres de noblesse.

    Je crois que de rendre la rue piétonnière, à l’exception du mini-tramway électrique qui la parcourrait en son long, ainsi que d’y inscrire un parc de verdure et de fleurs en son centre permettrait d’obtenir un environnement gagnant. Ce dernier serait bien entendu entretenu méticuleusement sous la supervision des horticulteurs du jardin botanique.

    Le parreterre serait également décoré de jeux de lumières subtils en soirée et servirait de lieu d’exposition extérieur pour les artistes de tous genres. Il y aurait des amuseurs publics qui se donneraient en spectacle entre les multiples terrasses couvertes des restaurants de terroir.

    • Je partage effectivement votre opinion. Il faut revoir dans son ensemble l’expérience offerte par la Plaza St-Hubert: enseignes, marquises, trottoirs, espaces publics et transport. Simplement repeinturer ou éliminer les marquises n’aurait pas d’impact significatif sur la vitalité de l’artère.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s